Métabolisme

Feu de digestion - Agni

Tout ce qui entre dans le corps - la chaleur, la lumière, le son, les pensées, les expériences et la nourriture - doit d'abord être digéré par le feu digestif - Agni – sans quoi cela termine sous une forme qui ne convient pas au corps et cela provoque la maladie. Par exemple : le système digestif décompose normalement toutes les protéines en petits fragments qui peuvent être absorbés en toute sécurité. Dans le cas où notre feu digestif n’est pas optimal et que notre nourriture n’est pas proportionnelle à nos besoins corporels, alors le processus de digestion n’est pas capable de décomposer les protéines correctement. Le résultat est qu'elles sont absorbées non digérées et la présence de ces protéines étrangères dans le corps peut causer des maladies, de la diarrhée légère à des troubles graves du métabolisme. Si tout est bien digéré, les bioénergies restent en équilibre. Si la digestion est insuffisante (agni faible ou défectueux), cela provoque un déséquilibre dans les bioénergies et entraîne la maladie. Ceci est l'autre côté du cercle vicieux parce que le déséquilibre des bioénergies engendre un agni faible et imparfait. L'effet de la bioénergie individuelle sur la terre du feu digestif est applicable à la fois à la musique que nous écoutons et à la nourriture que nous mangeons.

 

Les capillaires dans le métabolisme

Les anciens sages de l’Ayurvéda ont développé le concept suivant pour l’échange dans le métabolisme grâce à des observations très précises et à des recherches. Comme base pour la physiologie cellulaire, on explique que la circulation à travers les capillaires vers des tissus spécifiques est si importante qu'il est dit que le corps est une combinaison de capillaires. La transformation des Dhatus a uniquement lieu si l'activité des enzymes dans les tissus est normale et que l’apport de nutriments et d'oxygène à travers les capillaires aux Dhatus est également bon. Pour un échange normal dans le métabolisme, les capillaires doivent être bons, et il devrait y avoir suffisamment de fluide tissulaire de composition physiologique normale disponible pour entourer chaque cellule. Si un défaut dans les capillaires ou une irrégularité dans les enzymes occasionne une grande pénurie de liquide tissulaire, cela crée une perturbation dévastatrice du métabolisme ou une mort précoce.

Régénération

A travers les siècles, le plus grand souhait de l'homme a toujours été de rester jeune, en bonne santé  et de vivre longtemps. Une des branches de l'Ayurveda a précisément comme objet la Régénérescence, qui inclue la compréhension de longévité et le ralentissement ou l'arrêt du processus de vieillissement. Voici le principe qui soutient la science ayurvédique sur le principe  de rajeunissement: si l’action enzymatique dans les tissus est normale et que les matières nutritives totalement digérées sont amenées par des capillaires sains aux cellules tissulaires, la croissance cellulaire est alors correcte. Cette fonction est contrôlée par vyana Vata. C’est le Vata qui est responsable de la régulation des petits et grands mouvements capillaires. Vata augmente quand on vieillit et parce vata est sec et rugueux, la pression artérielle partielle de l'oxygène diminue avec l'âge et la pression partielle artérielle de dioxyde de carbone augmente légèrement. Le vata accru avec ses caractéristiques sèches et rugueuses augmente la faiblesse capillaire par sa fragilité. En conséquence, le transport des métabolites est plus lent et l'élément de base capillaire des capillaires devient plus épais. Selon l'Ayurveda, il est nécessaire pour le rajeunissement de former une base telle qui assure que, grâce à un fonctionnement des capillaires physiologiques normales et vata, les nutriments bien digérés atteignent les cellules tissulaires où l’activité enzymatique normale les nourrit et élimine les métabolites, de sorte que la nutrition des srotas (canaux) corporels prenne place et que le processus de vieillissement soit retardé. Les chercheurs modernes soutiennent cet avis et estiment que le vieillissement des capillaires occasionne également le vieillissement lent ou rapide de l'ensemble de l'organisme et que cela détermine l'âge biologique de l'homme. Les cellules tissulaires ont une très grande capacité de vie et de renouvellement aussi longtemps que nous maintenons un apport suffisant en nutriments et que l'élimination des métabolites soit correcte.

 

Ainsi, les thérapies régénérantes  ou de rajeunissement de l’Ayurvéda sont les thérapies qui favorisent un métabolisme tissulaire sain dans le corps et qui augmentent la force et l'immunité. Le principe des thérapies de rajeunissement est divisé en deux volets: le premier est de protéger la santé, promouvoir les tissus et augmenter la résistance du corps des personnes saines. Le second est de soigner les personnes malades. Si plus de gens avec une éducation scientifique moderne apprenaient à connaître l’Ayurvéda, le monde comprendrait l'importance de l'Ayurvéda. Les concepts scientifiques riches et l'application efficace de l'Ayurvéda dans la pratique, doivent parvenir aux personnes pour aider à soulager les souffrances de l'humanité tout entière.

 

 

Nourriture non correcte et mauvais style de vie => mauvaise digestion

                                                    ↓

                                  feu digestif faible

                                                    ↓

                             bioénergie en déséquilibre

 

Source: Surya produits C. Willigen

Éditeur et auteur (s) déclarent que le texte a été composé avec attention et les meilleurs voeux. Ils ne peuvent cependant garantir l'exhaustivité du texte ou des erreurs éventuelles; ils déclinent toute responsabilité pour tout dommages quel qu’il soit, résultant d'actions et / ou décisions, fondées sur le contenu de ce texte.